CAVIN

Prononciation : ka-vin
Nature : s. m.

1Terme militaire. Chemin creux qui tient lieu de tranchée et qui favorise les approches ou la défense. 2Terme de géologie. Lieu bas ou petite fondrière. XIVe s.
Par dedens un cavain [il] se mist privéement , Du Guesclin. 1156
Il n'est deuil qu'on n'oublie, à terme bien prochain ; Qui est mors, il est mors, on le boute en cavain , Baud. de Seb. I, 866
XVIe s.
La plaine estant au dessous de plusieurs fonceaux, vallées et cavains , AMYOT , Timoléon, 38
Ceux de dedans avoient pourveu d'arcbuserie tous les cavins et lieux avantageux , M. DU BELL. , 446
[Les animaux] .... qui ont leur repaire aux caveins des montagnes , BAÏF , Oeuvres, p. 4, dans LACURNE
Cave 3.