cavalierement

Prononciation : ka-va-liê-re-man
Nature : adv.

1En cavalier, en homme du monde. Il danse cavalièrement. Vieilli en ce sens. 2D'un ton leste, avec brusquerie, inconvenance, sans égards.
Elle ne laissa pas d'être choquée qu'on s'y prît si cavalièrement , HAMILT. , Gram. 4
Nous eûmes beau nous traiter cavalièrement dans nos chansons , HAMILT. , ib. 8
Il était confondu d'avoir eu son congé si cavalièrement , HAMILT. , ib. 11
Ayant honte de parler simplement pour parler, comme font beaucoup de gens qui parlent cavalièrement de toutes choses , MALEBR. , Recherche, liv. II, part. 2, chap. VIII, 2
Cavalière, et le suffixe ment. CAVALIÈREMENT. Ajoutez : 3À la cavalière, en se promenant.
Il n'est pas si difficile de lever cavalièrement un plan au baromètre et à la boussole.... , H. DE PARVILLE , Journ. offic. 18 avril 1872 p. 2625, 2e col.