CAVALCADE

Prononciation : ka-val-ka-d'
Nature : s. f.

1Marche de gens à cheval ; la troupe même des gens à cheval.
La duchesse de Bourgogne fit avec le duc de Bourgogne et beaucoup de dames une grande cavalcade au bois de Boulogne , SAINT-SIMON , 186, 237
Si ce jour n'était peut-être Un des derniers que je perds, Amateur des cavalcades, Je courrais dans vos déserts Montrer mes feux aux dryades , LAFARE , Od. VI
2Marche pompeuse de gens à cheval. Le pape va en cavalcade prendre possession de l'église de St-Jean-de-Latran. XVIe s.
Une grande cavalquade , D'AUB. , Hist. I, 277
.... Et qu'ils fissent bien repaistre leurs chevaulx ; car il vouloit faire une longue cavalcade , CARLOIX , VIII, 12
Et fist ce chemin, qui estoit de 15 lieues, d'une cavalcade , CARLOIX , X, 7
Une autre fois, me fiant à je ne sçais quelle trefve qui venoit d'estre publiée, je m'acheminai à un voyage par pays estrangement chatouilleux ; je ne feus pas si tost esventé que voylà trois ou quatre cavalcades de divers lieux pour m'attraper , MONT. , IV, 228
Provenç. cavalcada ; espagn. cabalgada ; ital. cavalcata ; de cavalcare (voy. CHEVAUCHER).