CAUTEMENT

Prononciation : kô-te-man
Nature : adv.

D'une manière caute. Terme vieilli. XVe s.
Car il [la fourmi] se pourvoit cautement, Et porte en son trou le froment , E. DESCHAMPS , Instr. pour la cour
Mais que si cautement feust que on ne l'aperceust , Boucic. II, 19
XVIe s.
Mercure qui endormit cautement Argus qui avoyt cent yeulx , RAB. , Pant. II, 14
Caute, et le suffixe ment ; espagn. cautamente.