CAUSERIE

Prononciation : kô-ze-rie
Nature : s. f.

Familièrement, action de causer ; propos indiscret. Ces causeries finiront par nous compromettre.
Nos filles nous font une grande causerie [sujet d'entretien] , SÉV. , 222
Mais est-ce que je finirai cette causerie sans vous dire un mot de la grande entreprise ? , DIDER. , Lett. à Volt.
XVIe s.
Le duc de Nemours dit, il y a quelques jours, à un des Seize qui parloit du roi de Navarre : Il n'y a plus que les sots qui ne voient bien comment il faut oster cette queue, et cela en sortant d'un conseil où on avoit estimé les conditions du fils aisné de Lorraine ; Vitri, en sortant du mesme conseil, en jurant et despitant la causerie : Il vaut bien mieux, dit-il, servir le brave huguenot , D'AUB. , Hist. III, 293
Causer 2.