CATIMINI (EN)

Prononciation : ka-ti-mi-ni
Nature : loc. adv.

En cachette. S'approcher, faire quelque chose en catimini. Terme familier. XIVe s.
S'il venoit en catimini chevaucher parmy les bois, et adviser Cherbourg de plus près, pour savoir si l'on pourroit mettre le siege devant , FROISS. , Livr. II, p. 35, dans LACURNE
XVIe s.
Et si quelqu'un des plus espagnolisez a quelques doublons, et reçoit quelque pension du legat à catimini , Sat. Ménipp. 82
Dans ce mot singulier, la syllabe mini fait tout d'abord soupçonner qu'il y a une corruption ; en effet brouillamini, où elle figure, est la corruption, dans la bouche des maréchaux, de bolus armeniae, sorte d'emplâtre, qu'une corruption subséquente, agissant par assimilation, rapprocha, par le sens, du verbe brouiller. Quelque chose de pareil est arrivé ici ; catamini a signifié les menstrues des femmes,(voy. CATAMÉNIAL) ; en voici des exemples :
Les femmes ayant leur catamini peuvent obfusquer et eblouir la clarté du miroire , BOUCHET , Serées, liv. III, p. 213, dans LACURNE
Les larrons sont en horreur aux abeilles, aussi bien que les femmes qui ont leur cataminy , ib. liv. II, p. 42 ;
une femme qui a son cataminy , ib. p. 170 Les femmes cachant avec soin cet état, catamini, ou par altération catimini, a pu prendre le sens de cachette, mystère, d'autant plus facilement qu'une de ces assimilations qui tendent si fort à la confusion des mots aura vu dans cata ou cati, soit le verbe catir, qui a eu le sens de cacher, soit cat, dit en picard pour chat.