CATHOLIQUE

Prononciation : ka-to-li-k'
Nature : adj.

1Universel, servant à tout ; en ce sens usité seulement avec les mots suivants : gnomon catholique, gnomon qui indique les heures à toute élévation du pôle. Anciennement, en chimie, fourneau catholique, fourneau pouvant servir à toute sorte d'opérations. 2Qui appartient à la religion romaine et n'appartient qu'à elle. La foi, la religion, l'Église catholique. Des sentiments, des opinions très catholiques.
Avec quelle incomparable netteté d'esprit leur faisait-il voir l'antiquité et la vérité de la religion catholique ! , BOSSUET , Louis de Bourbon.
Quelle plus grande autorité que celle de l'Église catholique, qui réunit en elle-même toute l'autorité des siècles passés et les anciennes traditions du genre humain jusqu'à la première origine ? , BOSSUET , Hist. II, 13
Et que demain la France heureuse et catholique D'un roi chéri du ciel bénisse les destins , M. J. CHÉNIER , Charles IX, IV, 5
L'église est une, et par son esprit d'unité catholique et universelle, elle est la mère toujours féconde de tous les particuliers qui la composent , BOSSUET , Fr. Bourgoing. Le roi Catholique, Sa Majesté Catholique, le roi d'Espagne. Cantons catholiques, les cantons suisses qui professent le catholicisme. Pays-bas catholiques, la Belgique, par opposition à la Hollande devenue protestante. Fig. et familièrement. Cela n'est pas catholique, cela n'est pas conforme à la morale, au devoir, à la règle. Substantivement, celui, celle qui professe la religion catholique. Un catholique. Une bonne catholique. Les catholiques d'Angleterre. Fig. Catholique à gros grains, homme peu scrupuleux.
3S. m. Officier qui était chargé de la levée des impôts dans l'empire grec. Primat des églises d'Asie. Le catholique d'Arménie. XIIIe s.
Tu chez [tombes], Se tu ne tiens foy catholique , J. DE MEUNG , Tr. 84
XVIe s.
Pourveu que comme bons catholiques vous vous soumettiez aux archi-catholiques princes Lorrains, et supercatholiques Espagnols , Sat. Ménipp. 61
Catholicissimes et zelatissimes , ib. 83
Provenç. catolic ; espagn. catolico ; ital. cattolico ; de catholicus ; le terme grec signifie catholique, universel, et dérive d'un mot indiquant compréhension et d'un autre signifiant tout, dont le radical paraît être le même que sol dans sol-idus (voy. SOLIDE).