CATHOLICON

Prononciation : ka-to-li-kon
Nature : s. m.

1Terme de pharmacie. Électuaire de séné et de rhubarbe qu'on croyait propre à toutes sortes de maladies. 2Catholicon d'Espagne, satire contre la ligue et Philippe II, ainsi nommée parce que le roi d'Espagne y est représenté comme un charlatan qui vend du catholicon.
Quoique je sentisse en moi-même beaucoup de peine à être le premier qui eût mis dans nos affaires le grain de catholicon d'Espagne [l'influence espagnole], je m'y résolus par la nécessité , RETZ , II, 182
3Verbiage, salmigondis.
Marigny avait commencé une manière de catholicon de ce qu'il avait vu en ce pays-là [Guyenne] , RETZ , IV, 198
XVIe s.
Les purgations seront de catholicum, de hiera, etc. , PARÉ , V, 23
On donnera le lenitif ou le catholicon double de rheubarbe , RETZ , XX, 11
Catholique, universel ; d'où catholicon, remède universel.