CASIER

Prononciation : kà-zié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel l's se lie : des ka-zié-z élégants
Nature : s. m.

1Assemblage de plusieurs cases pour classer des papiers, des livres et autres objets. 2Terme de marine. Compartiments pour renfermer les sacs de l'équipage. 3Terme de pêche. Engin qu'on descend souvent à une grande profondeur pour prendre les langoustes, les homards, etc. XIVe s.
Le suppliant print furtivement en un casier un fromage dur , DU CANGE , casiatum.
XVe s.
Un casier est un garde-manger en la façon d'une huche, long et estroit pour raison et assez profond , LOUIS XI , Nouv. LXXIII
Ils ouvrirent le casier, où ils trouverent ce pauvre prisonnier doré et empapiné d'oeufs, de fromage et de lait , LOUIS XI , ib.
Le mot paraît dériver de case ; cependant il y a dans l'historique casier, lieu où l'on serre le fromage, et casier, sorte de huche, qui viennent de caseus, fromage (voy. CASÉUM) ; et rien n'aurait été si facile que de passer de l'idée de huche à celle de casier. Il est très vraisemblable que casier, dérivé de case, et casier, dérivé de caseus, se sont confondus ; confusion fréquente entre des mots qui, bien que provenant de racines toutes différentes, se ressemblent pour la forme et, jusqu'à un certain point, pour le sens. CASIER. Ajoutez : 4Casier judiciaire, ensemble de notes prises par la justice sur un individu.