CARTONNER

Prononciation : kar-to-né
Nature : v. a.

1Relier un livre en carton. 2Garnir de papier le canal d'une perle fausse. 3Mettre un carton sur chaque pli du drap avant de le catir. Carton. CARTONNER. Ajoutez : 4Faire des cartons dans un livre.
Malheureusement, l'auteur [J. J. Rousseau] fait des cartons, et c'est ce qui retarde la publication de ce modeste ouvrage [la Lettre à Christophe de Beaumont].... enfin il cartonne, et moi je cartonne aussi l'histoire générale , VOLT. , Lett. d'Argental, 13 avril 1763
5V. n. Présenter un aspect, une rigidité de carton.
Le taffetas et le florence le moins apprêtés ont un tout autre aspect [que le foulard], et l'on ne saurait les froisser sans dommage ; car une qualité inhérente à tous les tissus de soie unis autres que les foulards, c'est de cartonner toujours un peu , Tarif des douanes de 1844, note 579
6Jouer habituellement aux cartes. Il passe son temps à cartonner.