CARPE

Prononciation : kar-p'
Nature : s. f.

Poisson d'eau douce à grandes et larges écailles, très bon à manger (cyprinus carpio, L.)
. Il côtoyait une rivière.... Ma commère la carpe y faisait mille tours Avec le brochet son compère , LA FONT. , Fab. VII, 4
On faisait quelquefois manger à feu Mademoiselle, au comté d'Eu, des carpes qui avaient plus de quatre-vingts ans ; on reconnaissait leur âge à des anneaux d'une certaine marque qu'on leur avait attachés aux nageoires ; ces carpes étaient d'une bonté admirable , SEGRAIS , Mém. t. II, p. 120
J'ai vu des carpes chez M. de Maurepas, dans les fossés de son château, qui ont au moins cent cinquante ans bien avérés , BUFF. , Animaux, ch. 10 Fig. Saut de carpe, saut que les baladins exécutent à plat ventre, en s'élevant horizontalement. Fig. et familièrement. Faire la carpe pâmée, feindre de se trouver mal. Faire l'oeil de carpe, montrer des yeux de carpe pâmée, faire les yeux doux. Bâiller comme une carpe, bâiller beaucoup. Muet comme une carpe, se dit d'une personne qui garde obstinément le silence.
XIIIe s.
Quiconque est pescheur des eaux le roy, il puet prendre toute maniere de poisson fors quatre, c'est à savoir brochès, barbeauz, anguiletes, carpes, de quex quatre peres de poisson, il ne pueent nul prendre par leur serment que li quatre ne vaillent un denier , Liv. des mét. 262
XIVe s.
Carpe doit estre très cuite, ou autrement c'est peril de la mangier , Ménagier, II, 4
Wall. crap ; provenç. escarpa ; espagn. carpa ; ital. carpione ; allem. Karpfen ; suéd. carpe ; de carpa, de cyprinus, grec (du mot grec, Vénus ?). 1. CARPE. Ajoutez : Familièrement. Ignorant comme une carpe, très ignorant. Terme d'anatomie. Le poignet, ou la partie qui est entre l'avant-bras et la paume de la main. Les huit os du carpe. Partie épaisse du bord externe de l'aile des insectes. XVIe s.
Les muscles qui flechissent le carpe , PARÉ , I, 8
Le carpe ou poignet, le metacarpe ou avant-main, et les doigts , PARÉ , IV, 20
Terme grec.