CARILLONNER

Prononciation : ka-ri-llo-né, ll mouillées, et non ca-ri-yo-né
Nature : v. n.

1Sonner le carillon ; exécuter un air sur un carillon.
Pour quelle fête a-t-on carillonné ? Une aiguille montre les heures pendant que mon corps carillonne , VOLT. , Microm. 7
C'est donc Rouen !... La ville aux cents clochers carillonnant dans l'air , V. HUGO , F. d'aut. 27
2Familièrement. J'ai eu beau carillonner à sa porte [c'est-à-dire sonner à grand bruit], on ne m'a pas ouvert. XVIe s.
Elle ne sortit des prisons que premierement le bourreau n'eust bien carillonné sur son dos , PARÉ , XIX, 24
Carillon.