CARCASSE

Prononciation : kar-ka-s'
Nature : s. f.

1L'ensemble des os qui forment le tronc, décharnés mais tenant encore les uns avec les autres. Des carcasses de chevaux.
Les forteresses [des Gaulois] à la porte desquelles étaient clouées des carcasses de hiboux, des os de morts , CHATEAUB. , Mart. 295
2Carcasse de volaille, ce qui reste après qu'on a enlevé les membres. 3Familièrement, le corps.
La vieille Sanguin est morte comme une héroïne, promenant sa carcasse par la chambre, se mirant pour voir la mort , SÉV. , 510
Les médecins à qui je laissais gouverner ma carcasse , J. J. ROUSS. , Prom. 7 Prends garde que je ne te tombe sur la carcasse, prends garde que je ne te batte.
4Fig. Le reste, le débris.
Armenonville me vint demander instamment de le servir pour obtenir ce qui n'était plus qu'une carcasse inanimée de charge , SAINT-SIMON , 435, 42
5Charpente d'un navire en construction, en démolition ou naufragé. Le navire périt corps et biens, on ne put sauver que la carcasse. 6Monture en laiton, baleine, etc. d'un chapeau de femme. 7Terme de guerre. Machine à feu composée de deux cercles de fer qui se croisent en ovale, dans laquelle on met une bombe avec des grenades, des canons, des pistolets, des feux d'artifice, etc. revêtus d'une toile goudronnée, et qui se jette comme les bombes.
Un accident fut cause qu'une carcasse que M. Renau voulut tirer mit le feu à la galiote toute chargée de bombes , FONTEN. , Renau.
8Terme de pêche. Corbeille à poisson. 9Tout ce qui soutient un ouvrage, en forme la charpente. Châssis d'un parquet d'appartement. XIVe s.
Le surplus des escrevices, à savoir coquilles et charquois , Ménagier, II, 5
XVIe s.
Il n'est plus question de nostre religion, mais de nostre servitude, et auquel d'entre vous les carcasses de nos os demeureront , Sat. Ménipp. 169
Rien de nous ne reste en la bierre Qu'une vieille carcasse d'os , RONS. ,
Berry, carca, carcas, carcan, carcou, charcois, charcou ; bourguig. quarquaisse ; espagn. carcasa ; portug. et ital. carcassa. Aux étymologistes, ce mot a paru composé de car, chair, et cassa ou casso, caisse (voy. CAISSE), mot à mot, caisse à chair, tronc du corps ; à la vérité, l'italien a aussi carcame, qui indiquerait un radical carc (carc-ame), d'où l'on arriverait à carcassa ; mais, asso ou assa n'étant pas un suffixe italien, il faut voir dans carcame une confusion entre carcassa et arcame, qui veut dire aussi carcasse, qui vient de arca, coffre, et qui avait induit Ménage à tirer carcassa de arca. La comparaison de carcasse et de carquois fait voir que l'étymologie est la même pour ces deux mots et toute différente de celle qui a été jusqu'à présent indiquée. Voy. CARQUOIS. CARCASSE. 6Ajoutez : Fabricant de carcasses ou montures de parapluies.
Fabricant de carcasses pour modes, celui qui couvre en soie, en fil ou en papier les branches de fil de fer ou de laiton qui servent aux modistes et aux fabricants de fleurs artificielles , Tarif des patentes, 1858