CARCAN

Prononciation : kar-kan
Nature : s. m.

1Collier de fer fixé à un poteau pour y attacher un condamné. La peine du carcan a été supprimée en 1832.
Une femme cria fort haut ; les archers la saisirent et la mirent indiscrètement à un carcan voisin , SAINT-SIMON , 244, 2
La mauvaise famille est du Maine et de Caen ; Oui, tous ces forçats-là méritent le carcan , REGNARD , Légat. III, 8
2Sorte de collier de bois qu'on met aux cochons pour les empêcher de se frayer passage à travers les haies. 3Sorte de collier de pierreries.
Ces riches carcans, ces colliers Et cette pompe enchanteresse Ne valent pas un des baisers Que tu donnais dans ta jeunesse , VOLT. , Épître 28
Les méchants portent l'orgueil à leur cou comme un carcan d'or , CHATEAUBR. , Mart. 92
XIIe s.
Celui qui tient carcan , Th. le mart. 73
Un grant cherchant li ont au col lanciet ; Li enfes pleure, ne se set consellier , Raoul de C. 307
XIIIe s.
Un grant charchant [il] li fait el col lacier , Aubery, dans DU CANGE, carcannum
En buies et en grans carcans , Ren. t. II, p. 192, V. 1739
XVe s.
Et durant la vie du dit duc de Brabant, y eut un nommé Jean Chevalier qui voulut mettre à icelui duc un carquant au cou , MONSTRELET , II, 41
XVIe s.
Les capporaulx sont tenus de l'attacher eux-mesmes au carquan ou collier , CARLOIX , IV, 13
Un carcan, esmeraudé de perles et de rubis , DE LABORDE , Émaux, p. 195
Provenç. carcan ; bas-lat. carcannum ; ital. carcame. Ménage le rattache au mot grec qui a la signification de tenailles ; mais on ne voit pas comment il serait venu dans les langues romanes. Raynouard le rattache à carcer, prison, ainsi que le provençal carcol, collier ; mais comment carcer donnerait-il carcan ou carcol ? La vraie étymologie est celle que donne Diez : anc. Haut allem. querca ; anc. scandin. qverk, cou, gosier. CARCAN. - ÉTYM. Ajoutez : M. Bugge, Romania, n° 10, p. 146, complète l'étymologie donnée par Diez, en expliquant la finale an, ant : qverk, cou, gosier, et band, lien ; kverkband, jugulaire, mentonnière, se trouve dans la littérature ancienne de l'Islande ; carquebant ou carcbant a passé à carcant. Terme d'écurie. Mauvais cheval.
Cette rosse-là a été, comme une demi-douzaine d'autres carcans de son espèce, envoyée au roi l'an passé par je ne sais pas quel mamamouchi d'un pays du côté des Turcs , E. SUE , Godolphin-Arabian, ch. 2e.