CARAVANE

Prononciation : ka-ra-va-n'
Nature : s. f.

1Nom, dans l'Orient et l'Afrique, des troupes de voyageurs qui s'assemblent pour traverser les déserts ou les mers avec plus de sûreté.
Les caravanes moscovites, qui allaient trafiquer à la Chine, mettaient une année entière à leur voyage , FONTENELLE , Czar Pierre.
2Familièrement, troupe de gens allant de compagnie. Nous partirons en caravane.
Tous quatre en chemin ils se mirent.... La caravane enfin rencontre en un passage Monseigneur le lion.... , LA FONT. , Fabl. IV, 12
3Les premières courses des jeunes chevaliers de Malte contre les Turcs, parce qu'elles avaient souvent pour objet d'enlever les caravanes qui vont par mer d'Alexandrie à Constantinople. Le cadet était à Malte pour faire ses caravanes. Fig. et familièrement. Faire ses caravanes, mener une vie dissipée et aventureuse. XIIIe s.
Or vous dirai qu'est carvane : li marcheant Sarazin quant il voelent aler en marchandise en lointaines terres, si parolent ensemble pour faire carvane , DU CANGE , carvana.
XVIe s.
Une famille esgarée, ayant à changer de demeure.... tout cela m'eust beaucoup moins touché, si je n'eusse eu à me ressentir de la peine d'aultruy, et servir six mois miserablement de guide à cette caravane , MONT. , IV, 208
Persan, karouan, troupe de voyageurs. CARAVANE. - HIST. XIIIe s. Ajoutez :
Li rois Ricars apriès suï, Ki le karavane consui De Sarrasins.... , PH. MOUSKES , Chronique, V. 19548 (il faut probablement lire karvane, comme dans Du Cange ; car consui doit être lu consuï, de trois syllabes).