CAQUE

Prononciation : ka-k'
Nature : s. f.

1Espèce de barrique où l'on met les harengs salés. Rangés, serrés comme harengs en caque, très serrés. 2Fourneau pour fondre la cire. 3Tonneau de bois contenant le suif fondu pour la chandelle moulée. 4Baril à poudre ou à salpêtre. La caque sent toujours le hareng, c'est-à-dire on se ressent toujours de ses habitudes, de tout ce qui constitue la vie antérieure ; se dit aussi de ceux qui passent d'une position inférieure à une position plus élevée. XIVe s.
Tonnel de caqueharenc , DU CANGE , caquus.
Ung caquin de cervoise , DU CANGE , ib.
XVe s.
.... Reservé neuf veuglaires, deux cacques de poudre, vingt-et-trois arbalestes et neuf coffres de traits , MONSTRELET , II, 12
Car chascun jour, à force d'engins, ietoient en la forteresse plus de cent cacques plains des ordures de la ville , Boucicaut, III, 8
XVIe s.
Il fut emporté d'un caque ou deux de poudre, estant couché au lit de sa femme , CASTELNAU , 188
Le feu s'y mit si furieusement que les esclas des caques allerent tuer des hommes outre la riviere , D'AUBIG. , Hist. I, 292
Le feu s'estant mis dans une caque de poudre , D'AUBIG. , ib. II, 209
Caquer. CAQUE. Ajoutez : Caque de Champagne, synonyme de tierçon de Champagne.