CAPUCINE

Prononciation : ka-pu-si-n'
Nature : s. f.

1Terme de botanique. Plante potagère et d'ornement, originaire du Pérou et dont il y a deux espèces : la capucine à feuilles larges (tropaeolum majus, L.), et la capucine à petites feuilles (tropaeolum minus, L.). La fleur même. Une salade garnie de capucines.
La fleur capucine brode de ses chiffres de pourpre les murs sacrés , CHATEAUBR. , Génie, III, V, 2
Câpres capucines, boutons à fleurs de la capucine confits au vinaigre. Couleur capucine, couleur aurore foncé comme cette fleur. La capucine tubéreuse (tropaeolum tuòerosum, L.) fournit une belle fécule, abondante et alimentaire.
2Terme d'arquebusier. Anneau de métal qui relie le canon et le bois d'une arme à feu, ainsi dit par assimilation avec la forme de la fleur de la capucine. La première capucine est la plus voisine de la crosse ; la deuxième porte aussi le nom de grenadière, et la troisième est appelée embouchoir parce qu'elle reçoit d'abord l'extrémité de la baguette. Fig. Dans le langage trivial des soldats. Enfoncé jusqu'à la première capucine, qui a une déception complète. 3Terme de poterie. Petite écuelle de terre munie d'une queue. 4Crayon de plombagine. 5Terme de maçon. Petit entablement composé d'un talon et d'un larmier. 6Terme de marine. Courbe qui lie l'éperon avec l'étrave. Courbe de soutien d'un vieux navire. Capucin, à cause que la plante a ses fleurs en forme de capuchon.