canonniere

Prononciation : ka-no-niê-r'
Nature : s. f.

1Meurtrière, ouverture étroite par où on peut tirer le canon. Vieilli. 2Autrefois tente à l'usage des canonniers. Actuellement, petite tente en forme de toit et sans pans droits. Une canonnière sert ordinairement à quatre soldats. 3Petit bâtiment armé d'un ou de plusieurs canons. Adjectivement. Chaloupe canonnière. 4Tuyau de sureau avec lequel les enfants chassent des tampons de filasse. 5Terme de pêche. Ouverture dans une écluse ou un parc de pierre. XVe s.
Sauf une seule canonniere qu'on ne sceut batre pour ce qu'elle estoit fort basse , COMM. , III, 10
XVIe s.
Deffenses, avantmurs, lucarnes, canonnieres L'on faict voller en l'aer, avec noires fumieres , J. MAROT , V, 155
N'aians point à craindre d'artillerie, les soldats se faisoient de petittes canonnieres avec des pierres r'amassées , D'AUB. , Hist. II, 54
Deux moulins bien bastis, et qui se deffendoient l'un l'autre avec canonnieres , D'AUB. , Hist. II, 145
Il fallut faire d'une vieille canonniere une porte où la cavallerie peust passer , D'AUB. , Hist. II, 150
Ils gagnerent si follement et garderent si opiniastrement touttes les canonnieres basses, qu'ils emporterent la place , D'AUB. , Hist. II, 443
Canonner.