CANONICAT

Prononciation : ka-no-ni-ca ; le t ne se lie pas ; au pluriel l's se lie : les ka-no-ni-ka-z et les évêchés ; canoni
Nature : s. m.

1Autrefois le bénéfice d'un chanoine (il n'existe plus de bénéfices ecclésiastiques en France).
Vous m'avez promis un canonicat pour son frère , SÉV. , 1
Ces biens [ecclésiastiques], partagés en divers lots, prirent le nom de prébendes de canonicat , CHATEAUB. , Génie, IV, III, 2 Fig. et familièrement. C'est un vrai canonicat, une place lucrative et où pourtant il n'y a rien à faire.
2Aujourd'hui, fonction de chanoine, rétribuée sur le budget de l'État. Bas-lat. canonicatus, de canonicus, chanoine (voy. CHANOINE).