CANNE

Prononciation : ka-n'
Nature : s. f.

1Nom de diverses espèces de roseaux. Canne de Provence ou roseau à quenouilles (graminées) (arundo donax, L.). Canne à sucre (saccharum officinarum, L.) (graminées). Canne d'Inde, balisier. Nom donné jadis à une tige ou racine qui ne se trouve plus aujourd'hui dans le commerce, et qui provenait du calamus aromaticus, L. 2Bâton léger de roseau, de jonc ou de bois sur lequel on s'appuie de la main en marchant. Donner des coups de canne.
Puis d'après nous [singes] le genre humain Marcha droit la canne à la main , BÉRANG. , Orangs-out. Lever la canne sur quelqu'un, le menacer de coups de canne, et aussi le frapper. Fig. Vivre la canne à la main, vivre sans rien faire.
3Dans les arts, divers instruments longs et cylindriques. Canne à vent, fusil à vent. 4Mesure de longueur employée en divers pays, particulièrement en Italie, et dont la valeur n'est pas constante ; celle de Naples vaut deux mètres vingt-neuf centimètres. XIIIe s.
Et deit estre le champ de quarante canes de careure et clos de fossés et de paleys , Ass. de Jér. I, 171
Il fit prenre canes de quoy l'en fit ces fleutes.... , JOINV. , 277
XIVe s.
La kanne est tant portée que depuis est brisée , Baud. de Seb. IV, 426
XVIe s.
La trachée-artere appellée vulgairement la canne du poulmon , PARÉ , VI, 6
Il faudra envelopper une canne de plomb [une canule] , PARÉ , VI, 23
Quelques unes sont de bois et les autres de cannes ou roseaux , PARÉ , IX, 18
L'eau distillée de racines de cannes , PARÉ , XXII, 3
Son manger estoit de cannes de sucre , PARÉ , Licorne, 4
La saumée de terre est de seize cens canes quarrées, mesure de Montpellier, chacune cane de huit pams.... Rapportant la toise à la cane, se trouve la toise contenir huit pams, neuf vingt-sixiesmes , O. DE SERRES , 11
Les cannes de sucre ressemblent aux autres communes, qu'on appelle aussi roseaux , O. DE SERRES , ib.
Prov. cana ; catal. canya, cana ; espagn. caña ; du latin canna, roseau. CANNE. Ajoutez : 5Canne armée, canne dans laquelle est cachée une arme.
.... Le bambou carré, dont chacun de nous a pu voir l'emploi dans les cannes à pêche, cannes armées, manches de parapluies, etc. , ED. RENARD , Journ. offic. 6 fév. 1876, p. 1077, 1re col.
6
Nom, en Algérie, d'une férule, plante ombellifère, dont les bergers se servent pour frapper leurs troupeaux à grand bruit, comme avec une batte d'Arlequin, sans leur faire le moindre mal , Journ. offic. 7 oct. 1873, p. 6224, 2e col.