CANEVAS

Prononciation : ka-ne-vâ ; l's ne se lie pas, excepté dans le parler soutenu : ka-ne-va-z à tapisserie
Nature : s. m.

1Grosse toile claire pour la tapisserie à l'aiguille, etc.
Elle n'avait au monde sa pareille à manier un canevas , LA FONT. , Coupe. Fig. et familièrement. Broder le canevas, ajouter à un fait, à un récit, à un texte, des détails de pure invention ou des développements.
Si ce canevas vous paraît raisonnable, vous le broderez , VOLT. , Lett. Damilaville, 28 mai 1765
Terme de marine. Grosse toile à voiles de Hollande.
2Premières paroles qui se font sur un air de musique, ou mots sans suite mis sous un air, et qui servent de modèle pour en faire d'autres. Les paroles mêmes faites sur un air avec ou sans ce modèle. 3Plan, ébauche ou donnée première d'un ouvrage de littérature. Le canevas d'un discours, d'un poëme.
Ce conte a servi de canevas à un fort joli opéra bouffon , VOLT. , Moeurs, Joseph.
Corneille ne fut pas choisi pour remplir ce mauvais canevas , VOLT. , ib.
Nous trouverons qu'en cela comme en tout, le plan de la nature est bien différent du canevas de nos idées , BUFFON , Animaux, reprod.
Aussi longtemps du moins qu'un canevas de déclaration, si je puis parler ainsi, ne sera pas définitivement adopté , MIRABEAU , Collection, t. II, p. 32 Dans un sens analogue. Il a brodé sur ce canevas mille impertinences, c'est-à-dire il a ajouté à un texte donné, à un fonds donné, mille impertinences.
XIIIe s.
Quiconques est chanevaciers à Paris, il doit de chacune toile qu'il vent ou achete en gros, obole de coustume , Livre des métiers, 149
XVe s.
Et si desplait à tous communement Tel chief fourré d'estrange chanvenas , E. DESCHAMPS , Atours des dames.
XVIe s.
Je retournai sur le champ à l'assemblée à laquelle je presentai mon canevas, qui, ayant été examiné par la compagnie, fut approuvé en tout , D'AUBIGNÉ , dans le Dict. de DOCHEZ.
Bourguig. cainevar d'étôpe ; provenç. canabas, toile de chanvre ; bas-lat. canevasium, de cannabis, chanvre (voy. CHANVRE). CANEVAS. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
Et si l'aparelle et atourne De kanevas grosse cemise , Perceval le Gallois, V. 1692