CANCER

Prononciation : kan-sèr
Nature : s. m.

1Terme d'astronomie. Nom d'une des constellations zodiacales, figurée par une écrevisse. Celui des signes du zodiaque qui, par suite de la révolution annuelle de la terre, semble parcouru par le soleil à peu près du 20 juin au 20 juillet. Au temps d'Hipparque, ce signe coïncidait précisément avec la constellation du Cancer ; ce qui lui en a fait donner le nom. Aujourd'hui, par suite de la précession des équinoxes, il en est fort éloigné, de sorte qu'il faut distinguer le signe de la constellation, et entendre par le signe du Cancer l'arc de trente degrés parcouru dans l'écliptique à partir du solstice d'été. Le tropique du Cancer, ou septentrional, tropique qui passe par le premier point du signe du Cancer, c'est-à-dire de celui qui est parcouru du 20 juin au 20 juillet. 2Terme de médecine. Tumeur qui peut se développer dans tous les tissus du corps, qui souvent s'ulcère et ronge les parties, et qui, souvent aussi, enlevée ou détruite, repullule. Fig.
Le luxe est une plaie qui est devenu le cancer intérieur qui ronge tous les particuliers , SAINT-SIMON , 411, 147
XVIe s.
Charbon, cancer, gangrene.... , PARÉ , V, 7
Provenç. et espagn. cancer ; ital. canchero ; du latin cancer, sanscrit, karkata. Cancer, en chirurgie, a été dit ainsi à cause des bosselures et des veines qui l'ont fait grossièrement comparer à un crabe. CANCER. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
[Elle] fut ferue en la mammele del malen del cancre , li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 211