canape

Prononciation : ka-na-pé
Nature : s. m.

1Grand siége à dossier où plusieurs personnes peuvent s'asseoir et qui peut aussi servir de lit de repos.
.... Un fauteuil m'embarrasse ; Un homme là dedans est tout enveloppé ; Je ne me trouve bien que dans un canapé , REGNARD , Distrait, III, 2
Le roi donna l'exemple : il se priva de toutes ces tables d'argent, de ces candélabres, de ces grands canapés d'argent, qui étaient des chefs-d'oeuvre de ciselure des mains de Ballin , VOLT. , Louis XIV, 30 Sous la Restauration, le canapé, nom que l'on donnait aux doctrinaires, à cause que l'on disait qu'ils formaient une coterie si peu nombreuse qu'elle tenait sur un canapé.
2Chaise de bois à l'usage du raffineur de sucre. XVIe s.
Entre les precieux conopées, entre les courtines dorées , RAB. , Pant. III, 15
Bas-lat. canapeum, par corruption du grec signifiant lit garni de rideaux pour écarter les coussins, de coussin.