CAMPEMENT

Prononciation : kan-pe-man
Nature : s. m.

1Action de camper. L'art des campements. Effets de campement, les objets qui sont nécessaires à une troupe qui campe.
Le prince, par son campement, avait mis en sûreté non-seulement toute notre frontière mais encore tous nos soldats , BOSSUET , Louis de Bourbon.
Les campements de César firent son étude ; je me souviens qu'il nous ravissait en nous racontant comme en Catalogne, dans les lieux où ce fameux capitaine, par l'avantage des postes, contraignit cinq légions romaines et deux chefs expérimentés à poser les armes sans combats.... , BOSSUET , ib.
2Journée de marche au bout de laquelle on campe. L'ennemi, que rien n'arrêtait, n'était plus qu'à deux campements de la ville. 3Détachement chargé de préparer le campement. XVIe s.
Le roi voulant voir de plus près le campement du duc , D'AUB. , Hist. III, 266
Camper. CAMPEMENT. Ajoutez : 4Hache de campement, hache qui fait partie de l'équipement des troupes à cheval, pour certains travaux de campement.