CAMISADE

Prononciation : ka-mi-za-d'
Nature : s. f.

Attaque de nuit, dirigée ordinairement contre une ville ou un lieu fortifié. Il vieillit. XVIe s.
Tout consterné de cette camisade qu'on venoit de donner à ses troupes , Mém. sur du Guesclin, ch. XXX
Et combien qu'ordinairement on ne vist gueres donner de camisades aux armées, d'autant plus faciles à executer estoyent-elles pource qu'on s'en gardoit moins , LANOUE , 567
Au siege de Vulpian, en 1555, le baron de Chipy fit mettre en camisade ses soldats, et à coup perdu se jetta dans le fossé , MONTLUC , Mémoires, t. I, p. 535, dans LACURNE
Camisa ou camisia, chemise (voy. ce mot), parce que, dans ces sortes d'attaques, les assaillants mettaient leurs chemises par-dessus leurs armes, pour se reconnaître entre eux, ce que dit Furetière, mais peut-être plutôt parce que cette attaque nocturne surprenait en chemise les assaillis.