CALMAR

Prononciation : kal-mar
Nature : s. m.

1Étui à plumes pour écrire. Il est vieux dans ce sens. 2Terme d'histoire naturelle. Genre particulier de mollusques céphalopodes, ayant pour type le calmar vulgaire, dit aussi grand calmar. XVIe s.
Le clerc, ouvrant son escritoire pour signer, laissa tomber deux dés sur la table, qui estoient dans le calemard , DESPER. , Contes, LIII
Escritoire duquel le galemard estoit aussi gros et grand que le gros pilier d'Enay , RAB. , Garg. I, 14
Calamarium, étui où l'on mettait les calames ou roseaux qui servaient à écrire (voy. CALAME). Le mollusque a été appelé ainsi à cause de sa forme.