CALIFE

Prononciation : ka-li-f'. Mot dont l'orthographe a varié ; on le trouve parfois écrit caliphe ; et aujourd'hui les o
Nature : s. m.

Titre des souverains qui exercèrent après Mahomet le pouvoir temporel et spirituel.
Il jeta les fondements de l'empire des califes , BOSSUET , Hist. I, 11
Et malgré toute la puissance des califes, la mesure d'un degré du méridien, faite par leur ordre, est le seul monument qui reste de leur grandeur , CONDORCET , Maurepas.
XIIIe s.
.... Que le roy des Tartarins avoit pris la cité de Baudas [Bagdad], et l'apostole des Sarrazins qui estoit sire de la ville, lequel en appeloit le califre de Baudas , JOINV. , 278
XIVe s.
Li peres du calife, qui regna longuement, Ama les crestiens, et Dieu premierement , Baud. de Seb. XI, 615
Arabe, chalifa, successeur de Mahomet.