CALEPIN

Prononciation : ka-le-pin
Nature : s. m.

Recueil de notes qu'une personne prend pour son usage.
Jaquin.... Qui de ses revenus écrits par alphabet Peut fournir aisément un calepin complet , BOILEAU , Sat. I
.... Seigneur, excusez le bonhomme, Il a laissé son calepin à Rome , CHAULIEU , à Malézieux.
Pour que son nom lui survive Ah ! Prends, Clio, prends ton calepin , BÉRANG. , Turlupin. Fig. et ironiquement. Cela n'était pas dans son calepin, il ne s'attendait pas à cela. Mettez cela sur votre calepin, souvenez-vous-en, que cela vous serve de leçon.
XVIe s.
Une pierre est un corps, mais qui presseroit : et corps qu'est-ce ? substance ; et substance, quoi ? ainsi de suite acculeroit enfin le respondant au bout de son calepin , MONT. , dans LACURNE
Ital. calepino, nom propre, celui de l'auteur d'un vocabulaire polyglotte, Ambroise Calepin ou Calepino, savant italien de l'ordre des Augustins, né en 1435, mort en 1511. Ce nom, après avoir passé au dictionnaire, en est venu à signifier un agenda. CALEPIN. Ajoutez : 2Morceau de peau ou d'étoffe qu'on met sous la balle de la carabine.