CAILLOT

Prononciation : ka-llo, ll mouillées, et non ka-yo ; le t ne se lie pas dans la conversation ; l's se lie : des ka-l
Nature : s. m.

Petite masse d'un liquide coagulable par une action chimique ou par la chaleur. Le caillot du lait. Un caillot d'albumine. Terme de médecine. Masse rouge ou rougeâtre, friable, formée par le sang dans les vaisseaux où il a cessé de circuler, dans les cavités, soit naturelles, soit accidentelles, où il s'est épanché, dans les vases où on le reçoit pendant la saignée, etc. Le sang de la saignée se prit en un caillot. Cracher des caillots de sang.
....Le sang qui durcit en caillots , LAMART. , Joc. VI, 154
XVIe s.
Les trombus et caillots de sang , PARÉ , Mumie, 8
Tel flux se connoistra par ce qu'il sera plus gros et plus noir, et qu'il sort par trombes et caillons , PARÉ , XVIII, 65
Cailler 1.