CAILLEBOTTER

Prononciation : ka-lle-bo-té, ll mouillées
Nature : v. a.

1Mettre, réduire en caillots. 2Se caillebotter, v. réfl. Se prendre en caillots. XVIe s.
De crainte que le lait ne se caillebotte et corrompe aux mamelles , PARÉ , XVIII, 26
Pour garder que le sang ne caillebottast et congelast dedans le corps , PARÉ , Mumie, 6
Son lait pourroit estre trop espais et caillebotté , PARÉ , XVIII, 20
Caillebotte. CAILLEBOTTER. Ajoutez : 3V. n.
Caillebotter se dit, en Normandie, des pommiers, lorsqu'ils fleurissent lentement, sans vigueur, et que leurs feuilles sont attaquées par les chenilles , DELBOULLE , Gloss. de la vallée d'Yères, 1876, p. 58