CACHE

Prononciation : ka-ch'
Nature : s. f.

Lieu propre à cacher ou à se cacher.
On n'est pas peu embarrassé à inventer dans toute une maison une cache fidèle , MOL. , l'Av. I, 4
Il dit au roi : Je sais, sire, une cache, Et ne crois pas qu'autre que moi la sache , LA FONT. , Fab. VI, 6
Un invalide prétendait avoir travaillé autrefois à faire à Meudon une cache pour un gros trésor , SAINT-SIMON , 120, 66
Que nous avons bien fait de sortir de notre cache ! , VOLT. , Voy. de la rai. son.
J'allais cherchant quelques caches où je fourrais quelques louis en dépôt , J. J. ROUSS. , Conf. v.
Vous sortirez tous deux de votre cache et vous direz.... , REGNARD , Attendez-moi sous l'orme, 4
Voy. CACHER. Terme de chasse. Filet tendu sur des piquets en forme de palis, à l'embouchure des parcs. XVe s.
Mais bref ensuivant, leur intention vint à connoissance, pour quoi assez brievement ils furent en grand cache [chasse, poursuite], et toutes leurs villes.... furent mises en la main du roi d'Angleterre , MONSTRELET , liv. II, ch. 18
Voy. CHASSE ; chasser et cacher ont été souvent confondus. Sorte de petite monnaie. À Pondichéry la cache vaut un centime 1/2. Terme de marine. Voy. CAICHE.