CABUS

Prononciation : ka-bu
Nature : adj. m.

Pommé, en parlant du chou. Des choux cabus. XIIIe s.
Et à le [la] nature des chols se tient li cabus, mais qu'il est plus fors et plus durs por cuire à l'estomac , ALEBRANT , f° 58
XIVe s.
Un brouet d'Alemaingne, choulx cabus , Ménagier, II, 4
XVIe s.
Tout ce que du fueillage se resserre en pomme, chous cabus et laictues , O. DE SERRES , 508
De trois ou quatre especes de laictues remarque-on, plus grosses, plus vertes, plus blanches et plus cabusses ou pommées, les unes que les autres , ALEBRANT , 513
Ital. cappuccio, chou cabus, proprement capuchon, de cappa, chape ; de là aussi angl. cabbage, holl. kabuys. Les anciens dictionnaires ont laitue cabusse ou cabue, ce qui se dit aussi à Genève.