CABRER (SE)

Prononciation : ka-bré
Nature : v. réfl.

1En parlant du cheval, se dresser sur les pieds de derrière. En sous-entendant se : ne tirez pas la bride à ce cheval, vous le ferez cabrer.
Ne faites point des coups d'une bride rebelle Cabrer la liberté.... , V. HUGO , F. d'aut. 3
2Fig. S'emporter. Il se cabre au moindre mot. 3V. a. Choquer quelqu'un par quelque proposition ou quelque terme qui le révolte.
Je payai [pour lui], en tremblant de le cabrer , J. J. ROUSS. , Prom. 9
XVIe s.
L'animal se sentant blessé, la douleur le fit cabrer , Mém. sur du Guesc. ch. 6
Et si d'autres [qu'Alexandre] s'efforçoient y monter, il leur couroit sus, en ronflant et hennissant, et se cambroit sous eux, et les fouloit aux pieds , PARÉ , Animaux, 12
Espagn. cabra, chèvre : se dresser comme une chèvre. Paré a confondu cabrer et cambrer.