CABASSET

Prononciation : ka-ba-sé
Nature : s. m.

Espèce de petit casque. Vieux. XVIe s.
À faulte de vaisseaux pour porter l'eau, ils estoient contraints d'en emplir leurs cabassets , AMYOT , Ant. 60
Diminutif de cabas, par assimilation d'un casque à un petit panier. Saint-Simon, écrivant cabacet, l'a pris dans le sens de tripoteur, dérivant alors de cabas, tripotage : L'écriture fut longue et detaillée ; le cabacet [le tripoteur, le brouillon] s'échauffa la tête, se remplit du nom de M. de Chaulnes, tellement et si bien qu'il cacheta sa lettre, mit le dessus à M. de Chaulnes au lieu de M. de Pontchartrain, 42, 239. CABASSET. Ajoutez : - REM. Le cabasset était proprement un casque à bords larges et très abaissés qui, au XVIe siècle, était porté par les piquiers.