BRIMBORION

Prononciation : brin-bo-ri-on
Nature : s. m.

Chose sans valeur et sans utilité.
Blancs d'oeufs, lait virginal et mille autres brimborions que je ne connais pas , MOL. , les Préc. 4
M'ôter, pour faire bien, du grenier de céans, Cette longue lunette à faire peur aux gens, Et cent brimborions dont l'aspect importune , MOL. , F. sav. II, 7
Une espèce de pyramide sur la tête, garnie de cent mille brimborions , HAMILTON , Gramm. 7
Je ne désire que les brimborions dont vous me faites l'honneur de me parler , VOLT. , Lettr. Roi de Prusse, 121
XVIe s.
Tous tels prestres, qui n'ont nul ouvrage ne loyer qu'à faire marchandise de messes et briborions , CALV. , Inst. 875
Briborions [prières mal prononcées], OUDIN., Le mot de brimborium dont nous usons quand nous disons que quelqu'un dit ses brimborions, vient du latin breviarium , PASQUIER , Rech. VIII, p. 754, dans LACURNE SAINTE-PALAYE
Le sens primitif paraissant être prières, l'étymologie de Pasquier devient très vraisemblable : breviarium, prononcé comme on faisait, breviarion, et estropié en briborion, brimborion. Ce qui rend difficile l'étymologie par bribe, et facile l'étymologie par breviarium, c'est la finale orion, qui s'explique dans la dernière hypothèse et ne s'explique pas dans la première.