BOULON

Prononciation : bou-lon
Nature : s. m.

Grosse cheville de fer, qui sert à soutenir les poutres et les barres de fer dans les édifices. Elle a, d'un côté, une tête ronde, et de l'autre une ouverture où l'on passe une clavette de fer pour l'affermir. Moule de fer rond pour faire les tuyaux de plomb. Pièce du métier de tisserand. Outil de cordonnier. Axe sur lequel tourne une poulie. Boulons d'écartement, grandes tringles en fer sous les marches d'un escalier en bois. Sorte de clous que le relieur emploie. XVe s.
Une très belle Bible, à deux fermouers d'argent, dorez, esmaillez de Adam et Eve, et cinq bullons de cuivre dorés sur chaque ais , DE LABORDE , Émaux, p. 170
Un livre de mirouer des dames à deux fermouers de laton hachiez, et cinq bullons de mesmes sur chacune ais, tous plains , DE LABORDE , ib.
Boule, à cause de la tête en boule du boulon.