BOUILLON-BLANC

Prononciation : bou-llon-blan, ll mouillées
Nature : s. m.

Plante bisannuelle très commune (verbascum thapsus, L.), dont les fleurs sont employées comme pectorales et béchiques, et les feuilles comme émollientes. Au plur. Des bouillons-blancs. XVIe s.
Vinaigre dedans lequel on aura fait bouillir tormentille, genest ou bouillon-blanc , PARÉ , IX, 23
Bouillon-blanc : de plusieurs sortes de bouillon y-a-il, qu'on esleve par graine, la semant au printemps , O. DE SERRES , 608
Bouillon, blanc. BOUILLON-BLANC. - ÉTYM. Ajoutez : On remarquera dans l'historique qu'Olivier de Serres dit qu'il y a plusieurs sortes de bouillons. Bouillon est donc un nom de plante ; mais d'où vient un pareil nom ? D'après M. Roulin, cette plante, qui a la fleur d'un beau jaune, est ainsi nommée du provençal bojolh, moyeu, jaune d'oeuf.