BOUILLI

Prononciation : bou-lli, ll mouillées, et non bou-yi
Nature : s. m.

Viande qui, cuite dans l'eau, a servi à faire le bouillon. C'est le plus souvent du boeuf, de sorte que, quand on dit du bouilli sans avoir désigné auparavant la viande dont il s'agit, on entend toujours du boeuf bouilli.
Nous avons mangé du potage et du bouilli tout chaud , SÉV. , 425
Cet homme [l'évêque de Châlons] se contentait de son bouilli avec deux petites et grossières entrées , SAINT-SIMON , 78, 15
XIVe s.
Quint mets : un boulli lardé, ris engoulé, anguilles renversées , Ménagier, II, 4
XVe s.
Et devant estre serviz honestement de rost et boest et leur sauxe appartenante avecques eulx , Bibl. des chartes, 4e série, t. IV, p. 373
XVIe s.
Mais celuy là qui jamais n'est content Que son rosty ou bouilly le soit tant , AMYOT , Comment refrén. la colère, 31
Bouilly ou rosty ; beurre ou huyle, tout m'est un , MONT. , IV, 123
Bouillir.