BOUGEOIR

Prononciation : bou-joir
Nature : s. m.

Chandelier bas de corps, avec un pied très large et relevé en forme de coupe ou de soucoupe, pour recevoir le suif ou la cire fondus qui peuvent y tomber quand on le porte, et avec un manche ou un anneau attachés à ce pied, et non au chandelier lui-même. Il y avait un bougeoir d'or au coucher du roi, et c'était une distinction pour les seigneurs de le tenir.
Monseigneur lui parle et lui fait donner le bougeoir , SÉV. , 469
Le roi lui donna [à Portland] un soir le bougeoir à son coucher, qui est une faveur qui ne se fait qu'aux gens les plus considérables , SAINT-SIMON , 54, 149
XVIe s.
Un bougeoir d'argent doré, Inv. de Marie Stuart , DE LABORDE , Émaux, p. 170
Un bougeoir à queue, un chandellier à tapisserie et un pot de chambre, le tout d'argent blanc , DE LABORDE , ib.
Un bougeoir d'argent, vermeil, doré, pour attacher au chevet du lit, où y a une cassonnette et trois petits chandeliers à mettre bougie, garni de flambe d'or, esmaillé de rouge , ID. , Inv. de Gabrielle d'Estrées, ib.
Bouger, parce que c'est un chandelier portatif. Cependant on a aussi indiqué bougie ; le fait est que l'italien nomme un bougeoir bugia ; mais il est plus difficile d'aller à bougeoir par bougie que par bouger.