BOUCAUT

Prononciation : bou-kô ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel l's se lie : des bou-kô-z emmagasi
Nature : s. m.

Tonneau qui sert à renfermer certaines marchandises sèches. Un boucaut de sucre, de café. Un boucaut de morue. XIIIe s.
Nus tainturiers ne puet ne ne doit metre alun de bouquauz ne fuel de fuelle ; car ce sont fausses taintures , Livr. des mét. 136
XIVe s.
L'on n'achetera.... bouts ne bouciaus sans le congé du maistre d'hostel , DU CANGE , butta, n° 3
Bas-lat. boucellus, de buza, butta, botte, tonneau (voy. BOTTE 3). Contenance d'une peau de bouc. XIIIe s.
Il establi les eves de la mer Rouge ausi comme en un boucel [outre], si que mal ne firent au pueple qui passoit , Psautier, f° 93
Bouc.