BOUCAN

Prononciation : bou-kan
Nature : s. m.

1Lieu où les Caraïbes fument leurs viandes ; le gril de bois sur lequel ils les fument. 2Claie sur laquelle on sèche la cassave. 3Préparation que l'on fait subir à la tortue pour la mettre en pâté. 4Dans le langage populaire et très bas, boucan s'emploie pour vacarme, sans doute par allusion à la vie bruyante et désordonnée des boucaniers, et aussi pour bordel. Mot caraïbe, dit Furetière, qui signifie claie. BOUCAN. 1Ajoutez : Sorte de gril en bois, sur lequel les boucaniers faisaient cuire un animal entier ; à cet effet on coupait quatre fourches de la grosseur du bras et d'environ quatre pieds de longueur ; on les plantait en terre de manière qu'elles fissent un carré long d'environ quatre pieds sur trois pieds de large ; on posait la traverse sur les fourches, et on arrangeait sur les traverses les gaulettes qui faisaient le grillage, P. LABAT, Nouv. voy. aux îles franç. de l'Amérique, t. IV, ch. IX.
Boucan de cochon, repas champêtre fait dans les bois à l'imitation des boucaniers , LE P. LABAT , ib.
Ajoutez : M. Roulin pense qu'il vient du mot caraïbe boucacoui ou boucaboui, blesser avec une flèche (RAYM. BRETON, Dict. franç.-caraïbe, p. 44) ; le mot a passé au sens du gibier tué à la chasse ; puis de là au gril sur lequel on faisait cuire ce gibier.
Terme populaire et très bas. Vacarme, tapage. Il est fort douteux que boucan, instrument de cuisine des boucaniers, soit le même que boucan, terme populaire, signifiant bruit, vacarme. En effet on trouve bocan et boucan dans des textes du XVe siècle : D'envoyer un bourlet à monseigneur le prince, pour mettre sur son armet, lequel vient de bonne main ; je vous pri luy en faire le present de ma part ; car je suis trop bocan pour porter telles chouses à l'apetit des filles (1499), MARCHEGAY, Lett. missives originales du chartrier de Thouars, p. 175. Je vous avois escrit que je vous manderois des nouvelles qui ne sont pas de boucan ; je vous tiendrai promesse, ib. p. 176. Ce bocan ou boucan paraît signifier populaire, vulgaire ; l'étymologie en est ignorée.