BOTTINE

Prononciation : bo-ti-n'
Nature : s. f.

1Petite botte courte et légère, à l'usage des femmes, des enfants et quelquefois des hommes.
Un homme fat et ridicule porte un long chapeau, un pourpoint à ailerons, des chausses à aiguillettes et des bottines , LA BRUY. , 13
2Appareil chirurgical en forme de bottine, destiné à remédier aux vices de conformation du pied ou du bas de la jambe. 3Pièce de cuir, dite aussi botte, dont on garnit le pied des chevaux à l'endroit où ils se coupent. XVe s.
Housseaulx, souliers, bottines, esperons , FROISS. , II, III, 35
XVIe s.
Une paire de bottines fourrées de peau de lievre , D'AUB. , Faen. III, 22
Les souliers lui semblerent bien venir à ses pieds, comme les bottines à ses jambes. - Or, combien qu'en ce joyeux devis il soit usé de ce mot bottines, toutefois il ne faut pas entendre des bottines à la façon des nostres, puisqu'elles se mettent en des souliers , DESPER. , Contes, XCVI
On leur baillera des souliers assez hauts, comme des demies botines , PARÉ , XVII, 11
Botte 2 ; wallon, botekène ; espagn. botequin ; ces deux derniers sont des dérivés de forme germanique du flamand bootje, botte.