BOTANIQUE

Prononciation : bo-ta-ni-k'
Nature : s. f.

Science qui a pour objet la connaissance, la description et la classification des végétaux.
La botanique n'est pas une science sédentaire et paresseuse qui se puisse acquérir dans le repos et l'ombre d'un cabinet , FONT. , Tournefort.
Dès le temps d'Henri IV, on s'était aperçu que la botanique, si nécessaire à la médecine, devait être étudiée, non dans les livres des anciens, où elle est fort confuse, fort défigurée et fort imparfaite, mais dans les campagnes, réflexion qui, quoique très simple et très naturelle, fut assez tardive , FONT. , Fagon. Adjectivement.
Nos recherches botaniques ne furent pas heureuses ; les plantes étaient peu variées , CHATEAUBR. , Voy. Amér. 334
Région botanique, espace offrant un certain nombre de plantes qui lui sont particulières. Jardin botanique, jardin où l'on rassemble un grand nombre de plantes pour l'étude et la curiosité. Géographie botanique, étude des contrées par rapport aux plantes qui leur sont propres.
Terme grec signifiant botanique et dérivé de plante et de nourri d'herbe, de paître, le même que pascere (voy. PAÎTRE).