BOMBE

Prononciation : bon-b'
Nature : s. f.

1Globe de fer creux rempli de poudre qui, lancé avec un mortier, s'élève en l'air et, retombant, éclate quand la mèche a communiqué le feu à la poudre.
Dans l'art de tirer les bombes, dont tant d'habiles gens se sont mêlés, M. de Ressons compta jusqu'à vingt-cinq défauts de pratique qu'il corrigea avec succès dans différentes rencontres , FONTEN. , Ressons.
On entendait gronder ces bombes effroyables , VOLT. , Henr. VI
Les bourgeois, à la première bombe, se seraient rendus , MONTESQ. , Lett. pers. 105
Le géomètre nous donna soudain les propriétés de la ligne que la bombe avait décrite en l'air , MONTESQ. , ib. 128 Fig. Tomber comme une bombe arriver à l'improviste.
Elle tombe ici comme une bombe, à l'heure que j'y pense le moins , SÉV. , 435
2Familièrement et figurément, malencontre, accident. La bombe va crever, il va survenir quelque malencontre. Gare la bombe, craignez un accident.
Quoiqu'il [le cardinal de Bouillon] dût bien s'attendre qu'à la fin la bombe crèverait, il en parut accablé , SAINT-SIMON , 78, 6
Quelle bombe jetée au milieu de vous tous ! , SÉV. , 570
Quelle bombe tombée au milieu des plaisirs ! , SÉV. , 460
Le parti de Harlay fut le silence et d'attendre la bombe [l'éclat de son beau-père] , SAINT-SIMON , 42, 240
3Boule en verre creux renfermant de la poudre fulminante et éclatant quand on marche dessus. 4Sorte de bouteille de verre ronde, à collet fort court. Bombes volcaniques, portions de lave en fusion que lancent les volcans. Terme de marine. Bombe de signaux, grosse boule en toile noire qui est montée sur des cercles et hissée à des mâts, des vergues, etc. Voy. BOMBARDE, la bombe ayant été ainsi nommée à cause du bruit qu'elle fait. BOMBE. 1Ajoutez : On dit qu'un canon est tiré en bombe, lorsqu'il est pointé sous un angle de tir d'au moins trente-cinq degrés. 4Bombes volcaniques, ajoutez :
Les pentes sont formées par un lapilli composé de bombes de la grosseur de la tête... il faut supposer que le cratère a projeté de tous côtés une grêle de bombes de ce genre ; je n'ai rencontré aucune très grosse bombe ; la plus grosse avait un pied de diamètre ; la plupart variaient de la grosseur du poing à celle de la tête ; c'étaient presque toutes de simples boules de lave poreuse ; un certain nombre renfermaient un noyau irrégulier, exactement moulé dans une enveloppe de lave, mais sans adhérence , H. DE SAUSSURE , extrait du Journ. de Genève, dans Journ. offic. 29 août 1872, p. 5754, 1re col.
5Bombe glacée, sorte de fromage glacé en forme de bombe.
La bombe se distingue des obus sphériques, parce que le diamètre en est plus fort et qu'elle présente, en général, des anses et un culot.