BOISSON

Prononciation : boi-son
Nature : s. f.

1Tout liquide qui se boit. L'eau pure est la boisson de certaines personnes. 2Le vin, le cidre, etc. Il a toujours de la boisson en cave. Familièrement. Être adonné à la boisson, avoir des habitudes d'ivrognerie.
Un mari plus jeune qu'elle, mais usé par la boisson , J. J. ROUSS. , Conf. I
3L'eau passée sur le marc de la vendange ou sur des fruits coupés en quartiers et préparés. On fait, à Paris, dans les petits ménages, beaucoup de boissons de ce genre. Terme de marine. Eau mélangée d'un peu de vinaigre. XVe s.
Duabus pipis vini et una pipa de boisson seu de bevratge , DU CANGE , beuvenda.
Picard, boichon. Ce mot n'a pas été rencontré dans les textes qui ont servi à composer l'historique de ce dictionnaire, sauf dans un texte demi-latin du XVe siècle ; pourtant la forme en paraît ancienne. Le mot de la langue d'oïl était poison (de potio) ; boisson a été formé de boire à l'imitation de poison ou poisson. BOISSON. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
Item, ensievent les boichons , Rec. des monum. inédits de l'hist. du tiers état, t. IV, p. 161
Ajoutez : Boisson vient du lat. bibitionem, le b du milieu (la syllabe étant atone) se supprime : biitionem, d'où boisson.