BIZARRERIE

Prononciation : bi-za-re-rie
Nature : s. f.

Caractère de ce qui est bizarre. La bizarrerie des modes. La bizarrerie de l'humeur.
Comprenez-vous de sa part une telle bizarrerie ? Que sait-on si l'amour, dont la bizarrerie Se joue assez souvent du fond de notre coeur.... , CORN. , Agésilas, II, 3
Il fallait essuyer les bizarreries d'un peuple flatté , BOSSUET , Hist. III, 5
Nous cherchons notre bonheur hors de nous-mêmes et dans l'opinion des hommes que nous connaissons flatteurs, peu sincères.... quelle bizarrerie ! , LA BRUY. , 11
Il y a assez d'injustice dans le procédé des hommes, assez d'inégalités et de bizarreries dans leurs humeurs incommodes et contrariantes , BOSSUET , La Vallière.
XVIe s.
Les jeunes mulets et mules ne tettent tant longuement que les chevaux et asnes, pour leur propre naturel capricieux, lequel les meres ne peuvent souffrir plus que de six ou sept mois, croissans en bigearrure avec l'aage , O. DE SERRES , 314
Bizarre.