BIZARREMENT

Prononciation : bi-za-re-man
Nature : adv.

D'une façon bizarre.
Voilà comment Je m'entretiens bizarrement , RÉGNIER , Épît. III
De notre amour bizarrement jaloux, Il veut, peut-être, en se jouant de nous, Nous effrayer.... , MALFIL. , Narcisse, ch. IV
XVIe s.
Les dits curez, un petit plus bizarrement armez, faisoient le premier rang , Sat. Mén. p. 12
XVIIe s.
Écoute ce discours tissu bijarrement , RÉGNIER , Sat, VI
Bizarre, et le suffixe ment. BIZARREMENT (bi-za-re-man), s. m. Action de rendre bizarre, bigarré (inusité).
On voit tout à l'entour du soleil un cercle, avec le même bizarrement de couleurs que nous voyons ordinairement en l'arc-en-ciel , MALH. , Lexique, éd. L. Lalanne.