BISTOURI

Prononciation : bi-stou-ri
Nature : s. m.

Instrument de chirurgie ayant la forme d'un couteau. XVe s.
Guillaume Ression garni d'un voulge de guerre et d'une bistorie ou panart , DU CANGE , bastoria.
Une bistorie ou grant cousteau , DU CANGE , ib.
Un coustel poignant nommé bistorit , DU CANGE , ib.
XVIe s.
On fera l'incision transversalement avec une lancette courbée appellée bistorie , PARÉ , VI, 6
Figure de deux bistories courbées, dont l'une est ouverte, l'autre enfermée dans son manche ou chasse , PARÉ , VI, 8
Un rasoir, lequel doit avoir double tranchant comme nos bistories , PARÉ , VI, 10
Il faut accroistre la playe avec une bistorie ayant un bouton au bout, et qu'elle ne tranche que d'un costé , PARÉ , VIII, 35
Bas-lat. bastoria, sorte d'arme, bâton, massue ; de même radical que bâton (voy. ce mot). Du sens d'arme, de grand couteau, bistorie en est venu à celui d'instrument de chirurgie ; mais, en dépassant le XVIe siècle, il a perdu le genre que lui assignait son origine, et a pris, avec le masculin, une désinence masculine qu'on trouve cependant aussi dans un texte du XVe siècle.