BINET

Prononciation : bi-nè
Nature : s. m.

Petit morceau de laiton ayant une queue qu'on met dans la bobèche du chandelier, et, au milieu, une pointe de fer où l'on fiche le bout de chandelle qui reste à brûler. Faire binet, attacher sur le bord d'un chandelier un petit bout de chandelle pour le brûler.
Elle [Mme Cornuel] disoit que Sanguin, le médecin, faisoit binet de M. le duc d'Elboeuf, parce qu'il le faisoit vivre par miracle après son apoplexie , TALL. , DES RÉAUX, Histor. t. IX, p. 56
Fig. Faire binet, user de son reste.
Ainsi dit probablement parce qu'on bine, c'est-à-dire double la bobèche du chandelier en plaçant dessus une autre bobèche, ou parce qu'on double ou allonge la chandelle. Voy. BINOT.