BILLONNEUR

Prononciation : bi-llo-neur, ll mouillées, et non bi-yo-neur
Nature : s. m.

Celui qui se rend coupable de billonnage, qui a l'habitude de billonner. XVIe s.
La pluspart faulx monnoyeurs, souffleurs d'alquemye et billonneux , CARLOIX , VI, 34
Ayant mis à part deux cents escus en pieces [fausses] de dix souls pour les vendre à un billonneur , D'AUB. , Faen. IV, 10
Billonner 1.